Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 48 : Mars-Avril 2018

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

shutterstock_491274799.jpg
zone-deploiement-ok.png

Zone de déploiement de la fibre

En chiffres

100%
des foyers en zone rurale raccordés à la fibre optique d'ici 2022


220 000
prises connectées


13 000
kilomètres de réseau déployé


324 M€
d'investissement cofinancés par TDF, le Département, l’État et la Région. Grâce à une négociation fructueuse avec l’opérateur privé, la participation publique est limitée à 36 millions d'euros contre 230 millions d'euros initialement envisagés ; la contribution des communautés de communes passe de 83 millions à 0 euros


+ de 200
emplois créés pour la réalisation de ce chantier


120 000
heures d’insertion


50 000
heures de formation générées.

DEP49_PCHALOPIN_BERTRANDBECHARD_03-REDIM2.jpg
Philippe Chalopin, vice-président du Département en charge du numérique, président d'Anjou Numérique

Parole d'élu

L’accès au Très haut débit est indispensable pour le développement et l’équilibre de notre territoire. En fédérant tous les partenaires (Département, Région, EPCI) au sein d’Anjou Numérique, nous avons pu créer les conditions indispensables à un large déploiement de la fibre optique, en particulier dans le rural, secteur délaissé par les opérateurs privés. La fibre va permettre de mieux répondre aux besoins des habitants et des entreprises, et à nos communes de gagner en attractivité. Ce résultat est le fruit d’une très forte volonté politique portée par les collectivités et de la qualité des négociations menées avec TDF, acteur reconnu dans le domaine de l’aménagement numérique

Philippe Chalopin,
vice-président du Département en charge du numérique
président d’Anjou Numérique

Retour En avant

Développement

Du Très haut débit
pour tous

Une étape essentielle vient d’être franchie dans le projet de couverture numérique en Très haut débit du Maine-et-Loire, avec la désignation de l’opérateur qui sera chargé du déploiement, de l’exploitation et de la commercialisation du réseau de fibre optique. Le point sur ce projet d’aménagement hors norme qui va dynamiser le département.

Au terme d’un appel à candidatures de plusieurs mois, Anjou Numérique, le Syndicat mixte ouvert porté par le Département, a retenu, dans le cadre d’une délégation de service public de 25 ans, la société TDF pour assurer le déploiement, l’exploitation et la commercialisation du réseau fibre optique en Maine-et-Loire.
L’objectif est de couvrir 100 % du territoire en Très haut débit d’ici 2022 (à l'exception des agglomérations angevine et choletaise, ainsi que la ville de Saumur, couvertes par un opérateur privé). Au total, 13 000 km de réseau vont être déployés et 220 000 prises installées. L’ensemble des habitants, collectivités et entreprises aura ainsi accès à la fibre optique. À terme, une même qualité de connexion Internet sera assurée pour chaque habitation (de 100 Mb/s à 1 Gb/s selon l'abonnement souscrit), permettant d’accéder à de nombreux services : télétravail, télémédecine, visioconférence, e-learning, VOD, domotique…
324 millions d’euros vont être investis sur ce projet d’avenir. Cofinancé par TDF, le Département, l’État et la Région, ce projet majeur va créer plus de 200 emplois. Il générera également 120 000 heures d’insertion et 50 000 heures de formation. Le démarrage des travaux de déploiement est prévu pour la fin de l’année.


Numérique : un département engagé


Le Département poursuit son engagement en faveur du numérique. Partant du constat de la carence des opérateurs privés dans le rural, c’est en 2015 que le Département a pris l’initiative de créer Anjou Numérique, un syndicat qui associe à ses côtés la Région et les EPCI de Maine-et-Loire (à l’exception d’Angers Loire Métropole). Sa mission : assurer le déploiement du Très haut débit sur l’ensemble du territoire. Le partenariat conclu avec TDF marque l’aboutissement d’un processus en faveur du développement d’Internet initié depuis 2002 par le Département. Pour favoriser l’accès à Internet haut débit, la collectivité avait alors confié l’aménagement numérique à un délégataire : Melisa. Depuis, 65 millions d’euros ont été investis pour former un maillage composé de 900 km de fibre, une centaine de centraux téléphoniques dégroupés et une quarantaine de stations WiMAX et Wifi. De nombreuses entreprises, au travers du raccordement de 160 zones d’activités, et de nombreux particuliers ont ainsi déjà pu bénéficier de solutions d’accès privilégiées à Internet. En 2022, ce sera l’ensemble de la population qui sera couvert en Très haut débit.


Parole d'élu En quelques chiffres Les zones de déploiement

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même