Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 41 : Janvier-Février 2017

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

L’ingénierie territoriale, une mission de proximité du Département

DEP49_ANGERS1_ChristianGillet_2015.jpg

Parole d'élu

Nos collectivités vivent aujourd’hui de grands bouleversements marqués par une redistribution des compétences et une baisse sans précédent de leurs ressources. Dans cette période de mutation, le Département s’impose plus que jamais comme le partenaire privilégié des communes et des intercommunalités. Grâce à l’expertise, aux conseils et à l’accompagnement proposés par nos services, nous voulons contribuer à un développement équilibré des territoires pour dynamiser l’activité économique et améliorer la qualité de vie de tous nos concitoyens.

Christian Gillet, président du Département

Comment le Département préserve-t-il les grands investissements ?

Comme dans l’ensemble des Départements français, les finances du Maine‑et‑Loire s’érodent inexorablement en raison des décisions prises par l’État. Ce dernier prévoit encore de diminuer de 11 M € son concours au budget 2017 au titre de la dotation globale de fonctionnement, soit une baisse de 30 % depuis 2013. Alors même que ses recettes sont en forte baisse, le Département doit faire face, dans un environnement économique dégradé, à une hausse constante des allocations individuelles de solidarités (RSA, APA, PCH). Leur financement est de moins en moins compensé par l’État. En 2016, le reste à charge pour le Département a atteint 80 M €.


Malgré cette asphyxie financière, le Département n’a pas l’intention de sacrifier les grands investissements nécessaires pour renforcer l’attractivité des territoires et pour soutenir le tissu économique local. C’est pourquoi, au prix d’une maîtrise rigoureuse de ses dépenses de fonctionnement et d’un recentrage sur ses propres compétences, le Département compte maintenir un niveau d’investissement à hauteur de 75 M € par an, avec comme priorités : l’aménagement routier, le déploiement du Très haut débit, la restructuration des collèges et la construction du nouveau foyer départemental de l’enfance (Village Saint-Exupéry) à Angers.

Retour En avant

Dossier

5 façons innovantes d'agir

Dans un contexte de raréfaction de ses ressources, le Département n’a d’autre alternative que d’agir différemment et de prioriser ses actions pour rester au service du développement du territoire et de la qualité de vie de ses habitants.

1 - Suivre une feuille de route

5 engagements ont été inscrits par les élus dans le projet de mandature Anjou 2021 : la solidarité humaine, l’épanouissement de la jeunesse, le développement équitable des territoires, la protection de l’environnement, la gestion responsable de l’argent public.


2 - Proposer son expertise

100 missions d’assistance et de conseil assurées en 2016 par les services du Département au profit des communes et des inter‑communalités. Cette ingénierie territoriale s’exerce dans les domaines de l’urbanisme, de l’eau, du tourisme, des solidarités…


3 - Mutualiser l’action publique

Le Département développe des mutualisations de services et d’achats avec les autres collectivités territoriales. Il travaille en synergie avec ses partenaires, à l’image des conventions établies avec le CCAS d’Angers, la Caf, et bientôt la MSA, l’Assurance‑maladie, l’Éducation nationale et les CCAS de Cholet et de Saumur.


4 - Développer les appels à projets

Le Département favorise l’émergence de projets innovants en soutenant financièrement des actions issues d’appels à projets (solidarités, sports…).


5 - Mieux gérer le patrimoine immobilier

6 biens immobiliers ont été vendus en 2016, pour une recette de 5,22 M€. Des baux emphytéotiques ont été signés dans le cadre d'un partenariat public‑privé pour développer les activités au château de Montsoreau et au parc de l’Isle‑Briand.


Galerie Parole d'élu Comment le Département préserve-t-il les grands investissements ?

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même