Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 45 : Septembre-Octobre 2017

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

Ciné-citoyenneté en vidéo

En chiffres

11 185 élèves ont participé aux actions éducatives et culturelles du Département en 2016‑2017.

20 itinéraires sont proposés aux élèves des 92 collèges publics et privés du département.

600 000 € sont consacrés chaque année par le Département à l’offre éducative, culturelle et citoyenne des collégiens.

Retour En avant

Collégiens citoyens !

Justice, développement durable, culture, patrimoine, égalité hommes‑femmes… Le Département propose aux jeunes de Maine‑et‑Loire des itinéraires de découverte pour mieux appréhender le monde et ses complexités. Collégiens… et déjà citoyens.

Saumur, tribunal de grande instance (TGI). Flavie et Valentine, élèves de 4e au collège Sainte‑Anne, patientent devant la porte d’entrée de la salle d’audience. Dans quelques instants, elles comparaîtront dans une affaire d’agression et de vol de téléphone. « C’est assez impressionnant d’être ici au tribunal », confient‑elles, un peu stressées d’avoir à prendre la parole devant une salle comble. Flavie et Valentine n’ont naturellement rien à se reprocher. L’affaire qui les attend n’est qu’une fiction, issue de faits réels, les mettant en scène avec leurs camarades dans des rôles de magistrats, d’avocats, d’accusés, de représentants de la partie civile. Cette audience très particulière constitue le point d’orgue de « Collèges et Justice↓», un itinéraire de sensibilisation au monde du droit, proposé par le Département de Maine‑et‑Loire avec l’ordre des avocats à une quinzaine de classes. De septembre à juin, plusieurs étapes jalonnent ce parcours interdisciplinaire mené avec les professeurs de français, d’histoire et d’éducation morale et civique. Chaque classe rencontre des avocats, écrit une saynète, la met en scène avec les conseils d’un comédien professionnel, avant de la présenter. « Les jeunes sont abreuvés d’informations, mais la plupart d’entre eux ignorent le fonctionnement et les grands principes de notre justice, souligne Estelle Genet, présidente du TGI, très heureuse d’accueillir cette initiative pour la première fois à Saumur. Ce type d’action permet de les éclairer et de les sensibiliser sur toutes ces questions. »

À la rencontre des professionnels


L’opération « Collèges et Justice » fait partie des 20 propositions d’itinéraires faites par le Département et son réseau de partenaires aux professeurs des collèges publics et privés de Maine‑et‑Loire. Ces actions au long cours portent sur toute une année scolaire, en lien avec les programmes de l’Éducation nationale. Elles se déclinent sous la forme d’ateliers en classe, d’échanges avec des professionnels, d’une découverte d’un lieu, et se clôturent généralement par un temps fort.

Développée depuis plusieurs années, l’offre s’est étoffée au fil du temps dans des domaines très variés : le cheval, le patrimoine, l’opéra, le théâtre, la danse, le cinéma… Après les attentats qui ont frappé la France, le Département a fait le choix de consolider et de renouveler ses propositions autour de la citoyenneté. L’objectif est de sensibiliser les collégiens à leur rapport aux autres, à l’égalité, à la fraternité, à leur environnement, aux institutions, et à la lutte contre les discriminations. Les élèves apprennent à se forger un esprit critique, à s’approprier les valeurs de la République et de la démocratie.

Pierre et Quentin, élèves de 6e au collège Paul‑Éluard à Gennes, n’ont pas attendu de participer au Challenge développement durable, l’un des itinéraires citoyens lancés à la rentrée 2016 par le Département, pour se préoccuper de l’environnement. « Ici, à la campagne, les jeunes ont l’habitude de pratiquer le tri des déchets, la majorité d’entre eux ont un composteur à la maison, confie Julien Flahaut, leur professeur de Sciences de la vie et de la terre (SVT). Ce qui est intéressant, c’est qu’ils ont pu faire bouger les choses au collège et que leurs idées se concrétisent à travers ce projet. » Tout a commencé par un temps de sensibilisation avec le spectacle de la compagnie Spectabilis « Les yeux plus grands que le monde ». Puis, les collégiens ont installé un « gâchimètre » de pain au restaurant scolaire, se sont exercés aux bonnes pratiques avec l’association Alisée et ont visité un centre de traitement des déchets. En cours de SVT, ils ont réalisé plusieurs expériences sur la pollution des plastiques. « Ensuite, on a partagé nos idées avec les adultes pour voir comment on pouvait améliorer les choses au collège, expliquent les deux élèves. Nous avons fabriqué des sets de table pour attirer l’attention sur le gaspillage alimentaire. Un tri et une collecte de papier ont été mis en place dans les salles de cours. » Grâce à ce projet et aux actions menées depuis plusieurs années, le collège Paul‑Éluard a obtenu en juin dernier le label E3D du ministère de l’Éducation nationale, récompensant la démarche globale de développement durable.

Des élèves se révèlent


« Ce que j’apprécie dans ce type de projet, c’est qu’il y a un processus, témoigne Nathalie Pirotais, professeur de français au collège Molière à Beaufort‑en‑Vallée. On commence, on retravaille et on va jusqu’au bout. C’est bien pour l’estime de soi. » Avec ses élèves, elle a participé à l’itinéraire d’écriture « Sur ses mots » autour de l’oeuvre de Daniel Picouly. Un auteur qu’ils ont pu rencontrer à deux reprises.

Au collège de la Venaiserie, à Saint‑Barthélémy‑d’Anjou, Cécile Connin, professeure de français, s’est engagée avec sa classe dans le projet Ciné‑citoyenneté créé par le BiblioPôle, le réseau de lecture publique du Département. En ateliers, les jeunes ont testé les différentes étapes de la réalisation d’un documentaire. « Après cela, ils ne regarderont plus un film ou une vidéo de la même façon, raconte‑t‑elle. J’ai eu plaisir aussi à voir des élèves se révéler sur un tel projet, vaincre leur timidité ou leurs réticences et gagner en confiance. Je pense que c’est une expérience dont ils se souviendront ! »

Des « collèges en action »


L’offre éducative du Département à destination des collèges ne se limite pas aux 20 itinéraires. Tous les ans, la collectivité attribue à chaque établissement, privé ou public, une subvention globale pour favoriser la réalisation de projets très variés : culture, numérique, orientation et insertion professionnelle... Cette aide, intitulée « Collèges en action », représente un budget de 375 000 euros. Elle permet de financer des voyages ou visites organisés par les établissements et la participation aux animations et expositions imaginées par les services du Département et ses partenaires. C’est ainsi que des collégiens peuvent par exemple côtoyer des sportifs professionnels grâce aux « Sessions pro », découvrir l’univers de la sculpture au musée Jules‑Desbois à Parçay‑les‑Pins, remonter le temps au château du Plessis‑Macé ou aux Archives départementales, percer les secrets des végétaux à Terra Botanica, ou encore s’initier à l’art contemporain au château de Montsoreau. Autant d’occasions de susciter auprès des jeunes la curiosité, le plaisir de découvrir et l’envie d’apprendre.

En images Ciné-citoyenneté en vidéo En chiffres

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même