Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 48 : Mars-Avril 2018

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

Prenez dates !

1er et 2 avril : Les Printemps de Terra.

Amateurs, associations, professionnels… Tous les amoureux du végétal sont conviés à profiter des premiers beaux jours lors de la 3e édition des Printemps de Terra. Au programme : marché aux plantes, « vide-jardin », village d’exposants, troc de plantes et l’hortensia à l’honneur. De 10 heures à 18 heures, 3 euros (gratuit pour les moins de 10 ans).

14 avril : Lancement de la saison du parc.

C’est parti pour six mois d’ouverture ! L’occasion de goûter aux nouveautés concoctées pour cette 9e année.

En savoir plus

Des tarifs privilégiés pour les habitants

Du 14 au 30 avril, Terra Botanica réserve une offre privilégiée aux habitants de Maine-et-Loire.

Sur la simple présentation d’un justificatif de domicile, bénéficiez d’un prix unique de 12 euros par personne (gratuit pour les moins de 4 ans).

Retour En avant

Nouveauté

Des contes, du rêve... Et de l'Anjou !

Spectacle féerique, la nouvelle attraction de Terra Botanica marie les contes de Grimm et la véritable histoire des colporteurs angevins.

« On raconte que les rhododendrons ont été apportés dans nos régions par les colporteurs fleuristes… ». Avec Christophe Dagobert, chaque anecdote peut se transformer en conte de fées. Le réalisateur vient d’achever le tournage du film qui sera au centre de la nouvelle attraction de Terra Botanica : le Colporteur de rêves.


« Initialement, nous avions décidé de travailler sur le végétal dans les contes ou sur les colporteurs de l’Oisans », explique Jean-Marc Thenaisie, responsable d’exploitation de Terra Botanica. Ces fleuristes alpins récupéraient des bulbes de fleurs dans leurs montagnes et se donnaient rendez-vous en Anjou l’hiver pour s’échanger leurs trouvailles. « En réalisant des recherches sur ces deux thèmes, j’ai décidé de les connecter entre eux », reprend Christophe Dagobert. Voilà donc le colporteur transformé en prince et la paysanne en fée, dans un univers qui convoque Grimm, Andersen et Perrault. « Le récit bascule entre l’histoire et le merveilleux ».


Tourné au Manoir de Launay, ancienne demeure du roi René à Villebernier, le film sera projeté au sein d’un Théâtre des Plantes entièrement repensé. « L’écran sert de narration, mais ce sera un vrai show avec des jets d’eau, de nouveaux parfums diffusés, des accessoires qui apparaîtront en direct… C’est une démarche globale de sons et lumières : toute une aventure ! » souligne Jean-Marc Thenaisie.


Après le spectacle, le visiteur sera invité à se promener dans les décors du film reconstitués, parmi lesquels la cour intérieure du manoir et un véritable cabinet de curiosités végétales. « Les spectateurs pourront également explorer un arbre généalogique des colporteurs de l’Anjou, et apprendre ainsi que nombre d’horticulteurs actuels sont les descendants de ces drôles de marchands, à l’image des entreprises Ernest Turc ou Boos-Hortensia ».


Prenez dates ! Les images du tournage à Villebernier Des tarifs privilégiés pour les habitants

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même