Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 49 : Mai-Juin 2018

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

Infographie-AnjouNumerique.jpg

Les étapes de construction du réseau

DSC_2456.jpg
© DR

Témoignage

Créée spécifiquement pour déployer la fibre dans le Maine‑et‑Loire, Anjou Fibre est une filiale de TDF, leader français de la conception et de l’exploitation d’infrastructures numériques. Installés en Anjou, une dizaine de collaborateurs coordonneront les quelque 300 prestataires qui travailleront sur ce déploiement. À ce jour, TDF opère également sur quatre réseaux d’infrastructures Très haut débit dans le Val‑d’Oise, les Yvelines, l’Indre‑et‑Loire, le Loir‑et‑Cher, et désormais le Maine‑et‑Loire.

Hugues Wallet,
directeur d’Anjou Fibre

Bonne nouvelle pour l'emploi !

200 emplois
vont être créés pour le déploiement, l’exploitation puis la maintenance de la fibre optique.

TDF s’est aussi engagé à développer à l’échelle locale l’insertion par l’activité économique.

120 000 heures d’insertion
seront générées afin de contribuer à faire émerger une nouvelle filière industrielle.

3 centres de formation
aux métiers de la fibre seront mis en place par Anjou Fibre et son partenaire Ducretet afin d’accompagner les entreprises angevines qui auront besoin de personnels qualifiés pour déployer les infrastructures. Installés à Baugé‑en‑Anjou, Segré et Chemillé, ils ouvriront leurs portes en septembre 2018.

Retour En avant

Numérique

Les réponses à vos questions

Filiale du groupe TDF, la nouvelle société Anjou Fibre est déjà à pied d’œuvre pour déployer le Très haut débit en Maine‑et‑Loire.

 Qui fait quoi ?


Anjou Fibre construit et installe les infrastructures, puis loue ensuite la fibre à des opérateurs privés : les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) auprès desquels les particuliers et les entreprises peuvent souscrire un abonnement.

 Comment a été construit le calendrier de déploiement ?


Celui-ci a été défini par Anjou Numérique. Une priorité a été accordée aux zones concentrant le plus grand nombre d’usagers mal desservis et où il n’y a pas d’autres alternatives d’attente.

 Pourquoi le chantier va-t-il durer 5 ans ?


Le déploiement de la fibre est un chantier complexe. Anjou Fibre est actuellement en discussion avec l’ensemble des gestionnaires d’infrastructures et de réseaux existants. L’objectif est de réutiliser au maximum les infrastructures déjà en place pour des raisons environnementales et économiques. Parallèlement, des études sont engagées pour savoir où implanter les nœuds de raccordement optique : les 52 gros locaux de concentration de la fibre. Viendra ensuite le temps de l’implantation des armoires de rue, similaires à celles que l’on trouve dans les communes, pour le réseau d’électricité. Puis, enfin, l’irrigation du réseau vers les maisons, les fermes, les entreprises, les immeubles du territoire.

 Quand cela va-t-il débuter ?


Les premières armoires de rue seront installées au cours du second semestre 2018. Les premières prises seront livrées fin 2018. L’objectif est fixé à 12 700 prises pour la première année de déploiement.

 Combien cela va-t-il coûter ?


Une fois éligible à la fibre, il faut se rapprocher d’un fournisseur d’accès à Internet. Un technicien vient ensuite installer la prise optique dans le domicile. Pour un particulier, les tarifs d’abonnement mensuel oscilleront entre 30 et 40 €, selon les fournisseurs.

 Où s’informer ?


Très pratique, le site Internet d’Anjou Fibre répond à toutes les questions des particuliers ou des entreprises. Des réunions d’information seront organisées dans chaque commune au moment du déploiement de la fibre.

Les étapes de construction du réseau Témoignage Bonne nouvelle pour l'emploi !

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même