Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 45 : Septembre-Octobre 2017

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

MPMartin.jpg Marie‑Pierre Martin,
Vice‑présidente du Département en charge des solidarités

En chiffres

185 000 habitants de Maine‑et‑Loire ont plus de 60 ans, soit près d’1/4 de la population du département. Ils représenteront 1/3 en 2060.

92 M € consacrés aux personnes âgées par le Département en 2017.

14 400 personnes bénéficient de l’Allocation personnalisée d’autonomie versée par le Département. Parmi elles, 5 050 vivent à leur domicile.

La technicothèque expliquée en vidéo

DEP49_CHRISTIANKRIEGELTECHNICOTHEQUECORALIEPILARD_1.jpg

Technicothèque : un Département pionnier

Barres d’appui, fauteuil releveur, loupe électronique, déambulateur, chaise de douche… En complément des aides financières et humaines, des aides « techniques » existent également pour faciliter le quotidien des personnes âgées et le maintien à leur domicile. Afin de permettre à chacun d’accéder à la solution la mieux adaptée, le Département a imaginé la technicothèque. Lancé en 2014 en partenariat avec le Centich (centre d’innovation de la Mutualité française Anjou Mayenne), ce dispositif alors unique en France a, depuis, fait des émules. Une dizaine d’autres départements sont en train de le déployer.

Des solutions accessibles à tous


Concrètement, la technicothèque accompagne les usagers depuis le choix du matériel jusqu’à sa prise en main. Un ergothérapeute à domicile évalue les besoins réels et apporte des conseils dans leur utilisation. Autres avantages : les délais de mise à disposition sont rapides, aucune avance de fonds n’est nécessaire et un soutien financier peut être apporté pour le reste à charge.

Grâce aux nouveaux crédits attribués par la Conférence des financeurs, ce dispositif, réservé jusque‑là aux bénéficiaires de la Prestation de compensation de handicap et de l’Allocation personnalisée d’autonomie, s’adresse désormais à toute personne âgée vivant à domicile.

Maison départementale de l'autonomie - 6, rue Jean Lecuit, Angers.
0 800 49 00 49 - mda.maine-et-loire.fr

Retour En avant

Solidarités

Mieux prévenir la perte d'autonomie

Mise à disposition de solutions innovantes, développement d’actions collectives, soutien aux aidants… Le Département et ses partenaires se mobilisent, dans le cadre de la Conférence des financeurs, pour accompagner l’évolution des besoins des seniors.

Dans quel contexte s’inscrit la prévention de la perte d’autonomie ?


Marie-Pierre Martin : « En 2060, un Français sur trois aura plus de 60 ans. Nous vivons aujourd’hui plus longtemps : c’est une chance, mais aussi un enjeu essentiel pour l’avenir de notre société. En Maine‑et‑Loire, 185 000 habitants ont plus de 60 ans et 95 % des 75 à 80 ans résident à leur domicile. De plus en plus de personnes auront donc besoin d’être accompagnées, de manière ponctuelle ou permanente, dans les actes de la vie courante. Bien vieillir nécessite de pouvoir prévenir au mieux cette perte d’autonomie. »

Quel est le rôle joué par le Département ?


M.-P. M. : « Chef de file des solidarités, le Département soutient les personnes âgées et leurs proches au quotidien, notamment au travers du financement de l’Allocation personnalisée d’autonomie. Il tient également un rôle central dans la réflexion et les actions conduites pour une meilleure prise en compte des besoins des seniors, comme le prévoit la loi d’Adaptation de la société au vieillissement, votée fin 2015. Le Département copréside ainsi, avec l’Agence régionale de santé, la Conférence des financeurs. Cette nouvelle instance réunit tous les acteurs impliqués dans la prévention de la perte d’autonomie (Carsat, MSA, RSI, Caisses de retraites supplémentaires, CPAM…). Sa mission est de coordonner le financement d’actions autour d’une stratégie commune. Plus d’un million d’euros va être mobilisé. »


Quelles actions vont être menées en Maine‑et‑Loire ?


M.-P. M. : « Notre programme comporte plusieurs axes, notamment le soutien aux aidants, le renforcement de la technicothèque et le développement de nouvelles actions collectives. Début 2017, un diagnostic a ainsi été dressé sur les neuf intercommunalités de Maine‑et‑Loire pour recenser les projets et les dynamiques existants, et définir les besoins et les spécificités de chaque territoire. Ce travail a débouché sur un appel à initiatives auprès des associations et des structures de terrain. Celui‑ci va permettre de développer, dès la fin de l’année, des actions collectives pertinentes et innovantes sur des thématiques variées, comme la nutrition, la mémoire, la citoyenneté, l’habitat... »

En chiffres Technicothèque : un Département pionnier

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même