Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 50 : Juillet-Août 2018

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

20150712TDF0195.jpg

Le parcours en vidéo

Les horaires du contre-la-montre

13 heures : passage de la caravane

15 heures : départ de la première équipe

17 h 30 : arrivée de la dernière équipe

Infographie-focus-p5-2.jpg

Le Département mobilisé

DEP49_JPCHAVASSIEUXBERTRANDBECHARD.jpg

Parole d'élu

Les services des routes du Département sont directement impliqués dans l’organisation de l’étape. Nos équipes interviennent avant, pendant et après le passage des coureurs. Elles vérifient l’état de la chaussée, sécurisent les zones à risques et mettent en place les itinéraires de déviation.

Jean-Pierre Chavassieux,
Vice-président du Département en charge des routes

Retour En avant

Le retour de la Grande Boucle

Deux ans après un passage à Angers et à Saumur, le peloton du Tour de France revient dans le Maine‑et‑Loire, pour une étape de contre‑la‑montre par équipe, le 9 juillet après‑midi à Cholet. Spectacle garanti.

Originaire de Beaupréau, Damien Gaudin, 31 ans, est un coureur de l’équipe française Direct Energie. Rouleur, spécialiste du contre-la-montre, il a remporté plusieurs titres de champion de France de poursuite sur piste. Il nous livre ses impressions et ses conseils sur le contre‑la‑montre.

Quels sont les enjeux du contre-la-montre par équipe ?


Damien Gaudin : « Comme son nom l’indique, c’est un exercice collectif. Dans une équipe, il y a des spécialistes du contre-la-montre, mais aussi des grimpeurs, qui n’apprécient guère ce type d’épreuve. Pas besoin d’avoir les meilleurs rouleurs au monde pour faire une performance, il faut être homogène et savoir gérer. Personnellement, j’affectionne vraiment cette épreuve, et pour le public, c’est une jolie discipline à voir. »

Quels sont les pièges du parcours ?


D. G. : « Je connais très bien les routes, cela ne sera pas facile. Le profil peut être trompeur. Il y a une bonne bosse, dès la sortie de Cholet. À froid, cette montée à 5-6 % fera déjà mal. Au retour, il ne faut pas oublier la côte de La Séguinière, une bosse raide à 5‑10 km du final. Les équipes auront certainement perdu un coureur ou deux, sur les huit. À l’arrivée, le temps est pris sur le 5e qui franchit la ligne. »

Où aller voir les coureurs ?


D. G. : « La particularité de ce parcours, c’est Cholet‑Cholet. Ainsi, les spectateurs qui seront au départ pourront aussi voir l’arrivée. Ils verront des coureurs toute l’après-midi. Il y a aussi des spots, comme la montée de La Séguinière. Je pense que ce sera l’endroit où les cyclistes rouleront le moins vite. À 20 km/h, le public aura le temps de les apercevoir. Ça sera joli. »

Le parcours en vidéo Les horaires du contre-la-montre Le Département mobilisé Parole d'élu

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même