Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 51 : Septembre-Octobre 2018

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

DEP49_CGILLET_BERTRANDBECHARD_02-REDIM.jpg Christian Gillet, Président du Département © Bertrand Béchard
p5.jpg
Retour En avant

Interview

3 ans d'action à votre service

Avec son projet de mandature Anjou 2021 - Réinventons l’avenir, le Département porte depuis trois ans de nouvelles ambitions, comme l’explique le président Christian Gillet.


Quel regard portez-vous sur le chemin parcouru ?


Christian Gillet : « J’ai la satisfaction d’avoir tenu le cap fixé. De la situation de coma financier dans laquelle se trouvait alors la collectivité, nous sommes passés en trois ans à une collectivité capable de se projeter. Si ce résultat a été rendu possible, c’est parce que nous avons fait le choix d’agir, malgré un contexte contraint. Même si je mesure ce qu’il reste à faire, ces trois années passées ont été des années fertiles, des années d’action au service de l’Anjou ».


Comprenez-vous que certaines décisions aient pu faire débat ?


C.G. : « Au regard de la situation critique qui était la nôtre, j’ai fait le choix de dire la vérité. J’aurais pu me conforter dans l’immobilisme. Ce n’est pas le mandat que les électeurs m’ont confié. Aussi, j’ai engagé des réformes qui portent aujourd’hui leurs fruits. C’est le cas par exemple avec les appels à projets innovants lancés auprès des associations dans les domaines de l’enfance, de l’insertion, de l’environnement ou du sport. Les réponses apportées permettent, avec moins d’argent public, de mieux répondre aux attentes et aux besoins des citoyens, tout en replaçant le Département dans son rôle : celui de donneur d’ordre, naturellement, mais aussi de partenaire et d’animateur du territoire ».


Quelles seront les grandes orientations pour ces trois prochaines années ?


C.G. : « Nous sommes tributaires des efforts de désendettement que l’État fait peser sur les collectivités et qui limitent de facto nos ambitions. Pour autant, nous continuerons à tout mettre en oeuvre pour mener les projets que nous avons lancés. Je pense aux investissements en faveur des routes, des collèges ou du numérique qui contribuent au développement et à l’attractivité de l’Anjou. Nous allons donner un coup d’accélérateur en matière de développement durable : la protection de notre environnement, l’épanouissement de nos enfants, la qualité de vie seront nos priorités. Nous enclencherons également des démarches citoyennes associant davantage nos habitants à nos politiques publiques afin de favoriser le vivre‑ensemble ».


Une gestion financière rigoureuse

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même