Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 45 : Septembre-Octobre 2017

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

journee_patrimoine_40x60_3.jpg

Coup de jeune aux Journées européennes du patrimoine

Les 34es Journées européennes du patrimoine se tiendront les 16 et 17 septembre sur le thème de la jeunesse. Ouvertes exceptionnellement au public, les sept propriétés départementales ont préparé tout un programme d’animations pour sensibiliser les jeunes générations à l’histoire des arts, de la nation et des monuments qui les entourent. À l’Hôtel du Département, à Angers, petits et grands pourront ainsi découvrir dimanche 17 septembre la diversité des métiers du patrimoine à travers l’exposition « Les Experts » et appréhender l’histoire de l’abbaye de Saint‑Aubin lors de visites théâtralisées. Les plus téméraires pourront monter sur la terrasse du nouveau bâtiment Foch, accessible sur réservation. Aux Archives départementales, les enfants seront invités à participer à des ateliers « archi‑ludiques » (calligraphie, blason…) durant la visite de leurs parents. Juste à côté, les jeunes pourront poser toutes leurs questions aux archéologues du Centre de conservation et d’étude, situé également rue de Frémur. L’association l’Outil en main effectuera des démonstrations de métiers manuels au château du Plessis‑Macé, où seront organisées des visites thématiques : le repas au Moyen‑Âge, l’architecture militaire…

Programme détaillé sur maine-et-loire.fr

En chiffre

7 propriétés départementales ouvrent leurs portes les 16 et 17 septembre à l’occasion des Journées européennes du patrimoine :

Hôtel du Département
Place Michel-Debré - Angers
Dimanche de 10 heures à 18 heures.
Entrée gratuite.

Collégiale Saint-Martin
23, rue Saint-Martin - Angers
Samedi et dimanche, de 10 heures à 19 heures.
Entrée gratuite.

Archives départementales
106, rue de Frémur - Angers
Dimanche, de 14 heures à 19 heures.
Entrée gratuite.

Centre de conservation et d’étude du Pôle archéologie
122, rue de Frémur - Angers
Dimanche de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures.
Entrée gratuite.

Château du Plessis-Macé
2, rue de Bretagne - Plessis-Macé
Samedi et dimanche,de 13 h 30 à 18 heures.
Entrée gratuite.

Château de Montsoreau
Passage de Geoffre - Montsoreau
Samedi et dimanche de 10 heures à 19 heures.
Entrée : 7,30 euros.

Parc de l’Isle-Briand
Le Lion-d’Angers
Samedi et dimanche de 8 heures à 21 heures.
Entrée gratuite.

Retour En avant

Métiers

Les experts du patrimoine

Ils sont archéologue, conservateur, archiviste, médiateur... Ces agents du Département collectent, étudient et veillent sur le patrimoine de l’Anjou pour le transmettre aux générations futures. Focus sur ces spécialistes passionnés par leur métier.

Archéologue, détective de l’histoire


Tel un enquêteur, l’archéologue fouille le sol à la recherche d’indices pour mieux comprendre le passé. Armé d’une pelle, d’une truelle, d’un pinceau, d’un appareil photo pour immortaliser la scène, et d’une solide connaissance de l’histoire, il passe le chantier de fouilles au peigne fin. Il partage son temps entre le terrain et l’analyse de ses découvertes dans son laboratoire de la rue de Frémur à Angers. Ses rapports d’études peuvent ensuite être diffusés sous la forme d’une publication scientifique, d’une synthèse ou d’une exposition. Compte tenu de l’importance du patrimoine bâti en Maine-et-Loire, les archéologues du Département sont spécialisés dans l’étude des monuments.

Archiviste, garant de la mémoire


L’archiviste collecte, classe et conserve des documents de toutes formes : écrits, dessins, gravures, films, photographies… Des manuscrits du Moyen Âge aux actes notariés, en passant par les registres d’état civil ou le cadastre napoléonien, les archivistes du Département recueillent tous les documents produits ou reçus par les services publics de Maine‑et‑Loire. Dotés d’une bonne connaissance de l’histoire et du fonctionnement des institutions, ils doivent faire preuve d’une grande rigueur pour organiser les quelque 42 km linéaires de documents conservés ! Gardiens de la mémoire de l’Anjou, ils contribuent à la faire vivre en la valorisant et en guidant le public dans ses recherches.

Conservateur, ange-gardien des œuvres d’art


Gestion et enrichissement des collections, suivi de restauration, organisation d’expositions temporaires, recherches scientifiques et publications… Le conservateur des musées a tout de l’homme‑orchestre. Sa mission : veiller à ce que les objets d’art traversent le temps dans les meilleures conditions et qu’ils soient présentés le mieux possible au public. Au Département, c’est une femme, et elle est chargée de quatre établissements conventionnés : le cabinet de curiosités de Joseph Denais à Beaufort‑en‑Anjou, le musée abritant les sculptures de Jules Desbois à Parcay‑les‑Pins, celui d’Art et d’Histoire à Baugé‑en‑Anjou et le musée de la Vigne et du Vin à Val‑du‑Layon.

Médiateur, chantre du patrimoine


Sans lui, le grand public ne prendrait peut-être pas autant de plaisir à découvrir le patrimoine. Aussi à l’aise face à des jeunes enfants en sortie scolaire que devant des familles, des étudiants ou un groupe de touristes, le médiateur doit faire preuve d’imagination pour capter son public. Une maquette évolutive, un jeu de l’oie, une chasse au trésor, une mise en scène… Il y a tant de façons détournées de présenter et d’expliquer les arts, l’histoire, l’architecture, l’archéologie. Le Département compte plusieurs médiateurs qui exercent sur le site des Archives départementales, au château du Plessis‑Macé et à la collégiale Saint‑Martin.

Une dizaine de métiers du patrimoine sont à découvrir dans l’exposition « Les Experts » présentée à l’Hôtel du Département à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

En images Coup de jeune aux Journées européennes du patrimoine En chiffre Bonnes adresses

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même