Maine-et-Loire, le magazine de votre département - 48 : Mars-Avril 2018

Archives

Toutes les vidéos

Collapse

Uncollapse

Le saviez-vous ?

Un Espace naturel sensible est un site naturel offrant un intérêt majeur sur le plan paysager, géologique ou écologique, et pour lequel le Département mène une politique de préservation et de valorisation.
89 ENS ont été identifiés en Maine-et-Loire, soit 71 130 hectares.

En chiffre

60
animations programmées en 2018 sur les Espaces naturels sensibles

Retour En avant

Environnement

La nature comme vous ne l'avez jamais vue !

Balades commentées, expériences scientifiques mais aussi théâtre, musique, chant… De nombreuses associations ont répondu à l’appel du Département pour sensibiliser le public aux richesses et à la fragilité des Espaces naturels sensibles.

Connaissez-vous Evan, le van ? Ce camion-laboratoire a été créé par l’association Les Petits Débrouillards en partenariat avec « C'est pas Sorcier », la célèbre émission de vulgarisation scientifique. En mai, cet étonnant véhicule circulera sur les routes de Maine-et-Loire avec à son bord deux ou trois animateurs scientifiques pour une tournée intitulée « La biodiversité au numérique »


« Il sillonnera le département pendant un mois et fera sept escales sur des sites d’Espaces naturels sensibles (ENS) », détaille Pierre Sersiron, coordinateur du projet et référent de l’antenne angevine des Petits Débrouillards. Cette association d’éducation populaire à la culture scientifique et technique intervient régulièrement auprès des jeunes et du grand public en proposant des animations sur toutes les questions de transitions écologiques, sociales et numériques. « L’idée, avec Evan le van, est d’appréhender, avec les enfants et leurs familles, les particularités de chaque ENS de façon ludique et pédagogique », poursuit Pierre Sersiron. Ces explorateurs en culotte courte et ces scientifiques en herbe partiront à la découverte de la biodiversité photographier et observer des insectes au microscope, analyser le sol, et diffuser sur le Web le fruit de leurs recherches. Première étape le 4 mai à l’étang du Pavillon à Saint-Macaire-en-Mauges.


Des explorations originales


L’initiative des Petits Débrouillards figure parmi les animations sélectionnées et encouragées financièrement par le Département pour valoriser auprès du public les Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire. Ouvert aussi aux associations culturelles et artistiques, cet appel à projets a fait naître des initiatives originales et des façons plus inattendues d’aborder la nature. La compagnie W3 et l’association Pour ma pomme, basée à Blaison-Saint-Sulpice, ont imaginé le spectacle Chamanamana, une balade musicale à travers laquelle trois comédiens instrumentistes proposent au public une expérience sonore à partir d’éléments naturels : des fleurs, des arbres, des graines, de la terre… À vivre, le 5 mai, dans le parc du château du Plessis-Macé.
De son côté, la compagnie Mêtis (Angers) a créé un spectacle de conte et de musique pour explorer l’univers des chauves-souris dans leur habitat naturel au cœur du parc des Garennes (Juigné-sur-Loire) ou sur l’lsle-Briand (Le Lion-d’Angers). Sur les berges de l’étang de Joreau à Gennes, le 30 septembre, les spectateurs embarqueront avec la compagnie Spectabilis pour une odyssée mêlant théâtre et chant. De son côté, l’association des éleveurs des Vallées Angevines, en partenariat avec la Ligue de protection des oiseaux, a choisi l’angle de la convivialité en animant des balades barbecue pour découvrir l’action bénéfique de l’élevage sur la biodiversité des milieux prairiaux, au Mesnil-en-Vallée (25 mai) et à Tiercé (8 juin).


Au total, une quinzaine d’organismes et d’associations sont mobilisés pour cette saison 2018.


Le saviez-vous ? Les animations ENS en images En chiffre

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo_splash_V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même